Culture scientifique et technique

Le 5 décembre 2017 à 13 h à l'auditorium de la BU Sciences de Grenoble

Pourra-t-on mieux récupérer après un accident vasculaire cérébral (AVC) grâce à la thérapie cellulaire ? C’est ce que cherche à évaluer le projet RESSTORE, porté par l’Université Grenoble Alpes en partenariat avec le Centre hospitalier universitaire (CHU) Grenoble Alpes et financé par la Commission européenne dans le cadre du programme Horizon 2020.

Les maladies cérébrovasculaires sont l'un des problèmes de santé les plus répandus dans le monde. "On compte 1 AVC toutes les 4 minutes, et à Grenoble c’est plus de 1000 personnes touchées chaque année" signale Olivier Detante. Le coût des AVC représente aujourd’hui 64,1 milliards d’euros majoritairement imputables aux soins de longue durée et à la rééducation. En effet, malgré une récupération spontanée possible, dans plus de 70% des cas, à la suite d’un AVC, les patients gardent un handicap résiduel impactant sur leur vie quotidienne et celle de leur proche. En raison du vieillissement de la population, le fardeau des accidents vasculaires cérébraux est susceptible d'augmenter. Ainsi, le développement de nouvelles thérapies réparatrices pour améliorer cette récupération post-AVC est indispensable.

Episodes du podcast

Mis à jour le  21 novembre 2019