ExpositionCulture
Un voyage au Nitassinan
21 septembre 2021 - 21 octobre 2021Du lundi au vendredi de 8h à 19h
Le samedi de 9h à 17h
Mois du Canada : Exposition de photographies de l'artiste franco-québécoise Michèle Waquant

Franco-québécoise née en 1948 à Québec, Michèle Waquant vit et travaille en France depuis 1980. Elle a été professeur en école d’art de 1990 à 2015, à l’École nationale supérieure d’art de Dijon, à l’École des Beaux-Arts de Paris et à l’École Nationale Supérieure d’arts Paris-Cergy. À travers une pratique pluridisciplinaire passant par la vidéo, la photographie, la peinture, le dessin et l’écriture, l’artiste note les interactions complexes entre éléments premiers, arbres, animaux et humains dans l’environnement.
L'artiste nous raconte...
"Le 1er juillet 2009, une tribune de Jean-Marie Le Clezio paraissait dans le Monde : Quel avenir pour la Romaine ?
C’était tout juste une semaine avant mon départ pour le Nitassinan, où je comptais tourner une vidéo sur les communautés autochtones Innues. Le scénario que j’avais imaginé s’est trouvé contrarié par ce qui s’annonçait comme un nouveau drame du développement industriel, un nième projet de grand barrage, sur la rivière Romaine cette fois, une des dernières grandes rivières libres au nord du Québec.
Avant d’en entreprendre le tournage, j’ai bouclé un long périple documenté en photo, qui m’a amenée dans l’arrière-pays, de Baie Comeau à Manic 5 et plus au nord, à Gagnon, une ville minière fantôme fermée en 1985. Puis en voiture le long de la côte, de Godbout à Natashquan jusqu’à la fin de la fameuse route 138. Enfin, par bateau, sur le Nordik Express, de Natashquan à Blanc Sablon. De là, un court trajet le long de la côte du Labrador avant de revenir à Natashquan par avion depuis Blanc Sablon.
Pendant ces quelques quinze jours, j’ai pris contact avec des Innus de Uashat- Mali Utenam, Ekuanitshit et Nutaskuan entre autres, ainsi qu’avec des résidents blancs, tous concernés à divers titres par la construction de ce nouveau barrage. Et en septembre, j’ai refait une partie de la route pour les interviewer."
Les photographies présentées témoignent de cette expérience, de ces rencontres, des paysages traversés.

Localisation

Saint-Martin-d'Hères - Domaine universitaire
Bibliothèque universitaire Droit et Lettres
Hall du 1er étage
Publié le  27 août 2021
Mis à jour le  2 septembre 2021