Culture scientifique et technique

Le 9 mai 2017 à 13 h à l'auditorium de la BU Sciences de Grenoble

À intervalles réguliers, les médias nous tiennent informés des campagnes de mesures qui, d’une année sur l’autre, enlèvent un mètre ou en ajoutent deux au Mont-Blanc ou à l’Everest. La mesure des montagnes reste donc un enjeu actuel, dont la conférence permettra de reconstituer l’histoire… Car avant de cartographier et de mesurer les montagnes, on les a d’abord imaginées ; puis il a fallu se mettre d’accord sur ce que l’on mesurait : le relief lui-même, ou l’altitude par rapport à un référentiel commun ? Des techniques spécifiques ont alors été développées, depuis la rustique perche de nivellement jusqu’à l’actuel GPS. Petit à petit se dégage ainsi un classement des plus hautes montagnes du monde, mesurées en pieds par les uns, en mètres par les autres jusqu’à définir le « toit du monde » : les plus hautes montagnes ont ainsi toujours été mesurées avant d’être gravies, et leur mesure a été une forte incitation qui a motivé leur ascension.

Episodes du podcast

Mis à jour le  25 novembre 2019