Documentation

La détection d’un plagiat

Les enseignants de l’UGA utilisent le logiciel Compilatio pour vérifier les documents remis, les mémoires ou rapports. Ce logiciel détecte des similitudes entre le document analysé et d’autres documents de comparaison. Les documents de comparaison proviennent d’internet mais aussi des mémoires et rapports déjà analysés. Le logiciel fournit un rapport qui va permettre de repérer les passages « similaires » et de vérifier si les sources sont bien citées.

Doctorants et chercheurs : protégez-vous en diffusant votre travail

Rendre son travail le plus largement accessible vous protège contre le plagiat. Cette démarche s’inscrit dans le mouvement de l’open access qui vise à partager gratuitement les résultats de la recherche, publiés ou non, pour faire avancer la science, favoriser la communication scientifique directe sans barrière financière. Vous pouvez déposer vos travaux sur des plateformes d’archives ouvertes comme HAL ou TEL (pour les thèses).
“Plus un texte est référencé et visible sur le Net, plus il est difficile de le plagier. Les logiciels de détection du plagiat fondent leur analyse sur les documents accessibles en ligne sur les sites en libre accès. De plus, la date de dépôt dans une archive ouverte fait foi, et permet de prouver juridiquement la paternité de son œuvre.”
Leroux, Laurence, Serres, Alexandre. "Le plagiat". In UEB (Université Européenne de Bretagne). Form@doct. Rennes : UEB, septembre 2012 (dernière maj le 30 novembre 2017).

Réagir en cas de plagiat !

  • Prévenir son directeur de mémoire, de thèse, son directeur de laboratoire pour qu’ils prennent en charge la procédure.
  • Pour les doctorants : on peut contacter le plagiaire par mail en demandant le retrait immédiat des éléments plagiés et en rappelant les conséquences du plagiat (des lettres type existent).
Mis à jour le  4 mai 2020